Coworking et communauté de travail

Coworking et communauté de travail
Si les indépendants, travaillent souvent à domicile, ils plébiscitent de plus en plus les solutions de coworking. On compte 600 implantations en France de ces espaces de travail partagé, où se réaffirme le besoin de communauté.


Travailler en coworking
Une pièce spacieuse, des chaises, des tables et une bonne connexion wifi dans un bureau partagé, voilà le cadre de travail des coworkers. On les retrouve principalement dans les grandes villes mais l'offre se développe également en régions. De passage à Marseille, en mission à Nantes en transit à Toulouse, et en recherche d'un endroit pour travailler au calme ou organiser une réunion durant quelques heures, le coworking s'avère être une solution très profitable. En abonnement mensuel ou en forfait heure, les formules proposées couvrent tous les besoins de ces travailleurs itinérants. L'abonnement mensuel offre souvent des services gratuits comme l’accès à une imprimante, à des salles de réunion ou même à une douche ! Certains lieux de coworking font partie d’un réseau national qui permet de bénéficier d’autres espaces dans les grandes villes françaises.

Un marché en pleine expansion
Avec ses 600 implantations dénombrées en France en 2017, le coworking répond à une demande croissante des lieux de travail partagés. Le développement de nouvelles formes d'activité alternatives au salariat a fait croitre le nombre de personnes en recherche d'un lieu de travail en dehors de leur domicile. C'est particulièrement le cas dans les grandes villes où les prix de l'immobilier ne permettent pas d'avoir facilement un bureau chez soi. Certains préfèrent aussi ne pas travailler à domicile pour marquer une rupture entre la vie privée et la vie professionnelle. En outre, l'adresse postale d'un bureau partagé peut offrir une plus grande crédibilité professionnelle que l'adresse personnelle.

Faire partie d'une "communauté de travail" 
Au-delà des aspects économiques et pratiques du coworking, ce dernier permet au travailleur indépendant de faire l'expérience de la dimension collective du travail. Les salariés d'une entreprise forment une communauté, un travailleur indépendant peut souhaiter avoir des relations de travail au-delà de celles qu'il entretient avec ses clients et prestataires, dans un espace où la gratuité prend place dans la relation. C'est aussi un formidable tremplin pour construire un réseau de gens passionnés et experts dans des secteurs très divers

Quelle différence avec la "pépinière d'entreprise" ?
Dans le coworking on ne peut pas parler d’accompagnement à proprement parler, mais plutôt d’entraide entre les coworkers. Dans la pépinière d'entreprise ou dans les incubateurs, on bénéficie d'un accompagnement plus formel et beaucoup plus poussé comme le mentoring, les sessions de formations journalières, la mise en lien avec des investisseurs. Selon les coworkings, la frontière avec les pépinières est moins nette. Par exemple, dans la Station F à Paris, rare lieu à rassembler coworking, programmes d’incubation et laboratoires d’entreprises ouverts, on trouve des possibilités d'accompagnement plus riches que dans un coworking classique. À la clé de ces collaborations, de fortes synergies sont possibles et favorisent la création de nouvelles activités innovantes.

Du côté des entreprises
Les entreprises commencent à appliquer le concept du coworking dans le cadre de leur politique d’innovation ou pour favoriser le lancement de nouveaux projets. Le coworking favorisant la transversalité, c’est un moyen d’organiser les bureaux pour favoriser le changement de pratiques internes. On appelle cela du corpoworking !