• Coworking et communauté de travail

    Si les indépendants, travaillent souvent à domicile, ils plébiscitent de plus en plus les solutions de coworking. On compte 600 implantations en [...]

  • Santé et sécurité au travail

    Votre employeur a la responsabilité de préserver votre santé, de veiller à votre sécurité au travail, et de limiter les risques auxquels vous êtes [...]

  • L'entreprise libérée, faut-il y croire ?

    Faut-il libérer l'entreprise ? Depuis quelques années, le concept d'entreprise libérée fait parler de lui. Responsabilisation des collaborateurs, [...]

 

Mieux comprendre ses collègues

Mieux comprendre ses collègues
Dans tout travail en équipe, nous pouvons être confrontés à l'opposition. Est-ce moi qui suis en tort ? Est-ce lui ou elle qui se trompe ? La tendance naturelle est de reporter la faute sur l'autre plutôt que se remettre soi-même en cause. Comment en sortir ?

Et si j'avais tort ?
Le désir de faire adhérer l'autre à la vision que l'on porte est une démarche légitime. Elle peut cependant nous entraîner à remettre systématiquement en cause le point de vue divergent. Il est toujours plus facile de partir du principe que l'autre se trompe ou que le système conduit à l'erreur plutôt que de se remettre soi-même en question. 

Comment aider chacun à prendre du recul ?
La première étape est d’objectiver la situation, d'être à l'écoute de ce que l'on ressent et de ce que nous dit notre entourage. Nous pouvons ensuite identifier les pas à faire vers l'autre. Chacun d'entre nous a un fonctionnement propre qu'il nous faut découvrir pour être en capacité de recevoir l'autre dans sa différence. Quand on est conscient de notre singularité comportementale et de celle de l'autre, il est plus aisé de se faire comprendre car nous pouvons adopter le mode de communication de notre interlocuteur.

Par exemple, s'il faut partager un projet à un collègue ou à un supérieur, au-delà des éléments classiques de présentation, il est stratégique d'insiter particulièrement sur les points auxquels l'interlocuteur est sensible. Certains percevront davantage combien le projet contribue à la stratégie de la structure tandis que d'autres seront plus attentifs à la cohésion qu'il apporte dans l'équipe. Tous auront raison. Pour le comprendre, encore faut-il se connaître suffisament pour être attentif à ses propres caractéristiques comportementales.

 


Comment connaître son profil comportemental ?
De nombreux tests existent sur le marché. Le plus connu est le MBTI qui est le test de personnalité de référence très utilisé lors des bilans de compétences et qui propose 16 grands types de personnalité. Il y a aussi l’énnéagramme, qui est un outil très ancien et très complexe qui analyse en profondeur les principes qui guident notre action. Chez Ecclésia RH, c'est l’outil PREDOM qui est utilisé (PREDOM pour « Prédominances Comportementales »).

Comment ça marche ?
Le test PREDOM propose une série de 80 questions vous invitant à classer des propositions par ordre de préférence dans un contexte donné. À l’issue du test, on obtient un profil PREDOM qui présente différentes préférences comportementales de la personne. On y retrouve le fameux mode droit / mode gauche, qui sont des modes de perception de la réalité. Le mode gauche est tourné vers un cadre de travail très structuré et peu ouvert à l’inattendu. À l’inverse, le mode droit sera plus ouvert à la nouveauté, aux aléas et en quelque sorte plus créatif.

Cette lecture peut sembler un peu simpliste, c’est pourquoi au-delà du profil général, il faut ajouter de nombreuses précisions qui vont permettre de comprendre la logique d’un profil, c'est à dire les différents points d’appui et les enchainements logiques possibles. Par exemples, certaines personnes ont d’abord besoin d’avoir une vision d’ensemble, puis ensuite les aspects plus pratiques. À l’opposé, d’autres seront inquiets des aspects organisationnels et les placeront en premier.
 

 

Article écrit d'après l'émission RCF "les bonnes ondes mode d'emploi" du mardi 9 janvier 2018 avec Vincent Belloti et Eymeric Brunet-Lecomte