• Le super pouvoir de l'abnégation

    NOS SUPER POUVOIRS #10 Continuons la découverte de nos supers pouvoirs, les trésors de notre humanité. Ils sont au cœur de nos vies, mais nous les [...]

  • Le super pouvoir de la joie

    NOS SUPER POUVOIRS #9 Continuons la découverte de nos supers pouvoirs, les trésors de notre humanité. Ils sont au cœur de nos vies, mais nous les [...]

  • Le super pouvoir de l’imagination

    NOS SUPER POUVOIRS #8 Continuons la découverte de nos supers pouvoirs, les trésors de notre humanité. Ils sont au cœur de nos vies, mais nous les [...]

 

Le super pouvoir de l'abandon

Le super pouvoir de l'abandon
NOS SUPER POUVOIRS #3 - Continuons à découvrir nos super pouvoirs, les trésors de notre humanité. Ils sont au cœur de nos vies, mais bien trop souvent oubliés.

Je ne sais pas pour vous, mais pour moi la prière du Bienheureux Charles de Foucauld résonne tout particulièrement en ce moment. Comme les ritournelles de notre enfance, les rengaines de notre adolescence, elle ne me quitte pas. Elle tourne en boucle !

« Mon Père, je m’abandonne à toi, fais de moi ce qu’il te plaira. Quoi que tu fasses de moi, je te remercie. »

Lâcher prise
Notre rôle de manager veut que nous assumions des responsabilités. De plus en plus. Diverses et dans bien des cas contradictoires. La pression, constante, nous pousse à vouloir tout contrôler. Cela nous rassure. Nous pensons que cela contribue à notre succès et à celui de notre équipe. Pourtant depuis plusieurs années de nombreux psychologues, sophrologues, coachs en développement personnel nous invitent à lâcher prise.

Lâcher prise ce n’est pas renoncer à l’action, ou abdiquer à la première difficulté… Il s’agit de vivre un certain détachement face aux situations qui peuvent nous entourer. Afin de mettre de côté nos réactions inefficaces, et nous donner du temps pour en trouver d’autres, plus originales, plus créatives.

« Je suis prêt à tout, j’accepte tout. Pourvu que ta volonté se fasse en moi, en toutes tes créatures, je ne désire rien d’autre, mon Dieu. »

Une attitude de réception
Entre ce lâcher-prise et ce que la tradition chrétienne appelle l'abandon, où se trouve la différence ? L’abandon à la Providence est une attitude qui consiste à reconnaître que la vie est d’abord un cadeau de Dieu. C’est apprendre à le reconnaître et se placer dans une attitude de réception. Attention, l'abandon ne dispense ni d'efforts, ni d'engagements. Saint Ignace de Loyola nous prévient : « Agis comme si tout dépendait de toi, en sachant qu’en réalité tout dépend de Dieu. »

Comment tenir face à cette situation qui nous échappe tous ? Tenter de résister ? Essayer vaillamment de préserver un semblant de normalité ? Non. Impossible. Aujourd’hui plus que jamais nous sommes appelés au lâcher prise, à l’abandon. Non sans combat. Travaillons pour nos équipes, enseignons pour nos enfants, humanisons pour la société, aimons pour notre couple, et abandonnons-nous dans la confiance du Père pour tout.

« Je remets mon âme entre tes mains. Je te la donne, mon Dieu, avec tout l’amour de mon cœur, parce que je t’aime, et que ce m’est un besoin d’amour de me donner, de me remettre entre tes mains, sans mesure, avec une infinie confiance, car tu es mon Père.»

Bon courage,

 

Gabriel Bardinet, Directeur adjoint

 

#OnLacheTout
#Abandon
#Providence